Daniel Baudry     06.98.98.21.62     danielbaudry@free.fr
La démarche consiste à apporter de l'amélioration au sein de l'entreprise, par la voie de la rigueur et de l'organisation stricte en supprimant tous les gaspillages, tout ce que ne paie pas le client, mais qui reste une charge financière pour l'entreprise.

Les méthodes ayant fait leurs preuves depuis
les années 1970 et initiées par Toyota, elles ont démontré qu'en s'appuyant sur les intelligences du terrain, grâce à des formations spécifiques et appropriées, classées dans la philosophie du LEAN, l'entreprise valorisait les métiers, gagnait en efficacité, en productivité et en simplicité.

Parmi les actions clés, la première est le
5S, méthode d'approche de mise en valeur des postes de travail avec les acteurs du terrain. Il s'agit de rendre les postes propres, organisés, informés, standardisés.

C'est le préalable à un travail plus avancé sur l'organisation générale de l'entreprise.

Plusieurs milliers de sociétés de toutes les tailles ont participé à ces actions motrices.
L'intérêt des méthodes, c'est qu'elles s'appuient sur des audits simples pour vivre et progresser.

Des outils tels le
SMED (Single Minute Exchange Die = temps mini de changement de série) ou le KANBAN  (fiche de suivi de production et de lissage des stocks), ou même le TPM (Total Productivity Maintenance), apportent chacun un regard et une solution spécifique pour traiter un cas type.

Ainsi, le LEAN est tout-à-fait adapté à la résolution des freins au progrès.

On y trouvera aussi l'
AMDEC, pour l'analyse des causes de défaillances et leurs préventions, outil de la qualité et des méthodes, mais il y en a d’autres, dont la VSM (Value Stream Manufacturing), qui est un puissant outil de compréhension du fonctionnement d'un procédé, incluant machines, hommes, et méthodologies.

Ces démarches restaurent, confortent ou amplifient la motivation. L'esprit d'équipe retrouve sa place.